Hommage absurde à Mrozek

Coup de Théâtre

Chronique du Vend. 24 Janv. 2014: "Hommage absurde à Mrozek".

La Compagnie des Soufflarts présente sa première création le vendredi 31 janvier et Samedi 1er février prochains au théâtre de la Semeuse, il s'agit d'un hommage à Slawomir Mrozek.

 

Né le 29 juin 1930 à Borzecin (près de Cracovie en Pologne), Slawomir Mrozek est un auteur dramatique. Il se forme dans une école supérieure de journalisme avant de s'intéresser au dessin et surtout au théâtre.

Son premier grand succès est un recueil de nouvelle intitulé L'Éléphant écrit an 1950.

Slawomir Mrozek est un auteur qui manie l'absurde aussi bien dans ses nouvelles, ses dessins et surtout, ses pièces de Théâtre. Tango est la pièce qui lui apporte la notoriété, elle est jouée partout en Europe occidentale. Elle est à la fois une satire antibourgeoise, une farce antistalinienne, une pièce révolutionnaire sous la forme d'un vaudeville du début du siècle.

Les personnages qu'il utilise dans ses pièces de théâtre sont toujours un peu caricaturaux et confrontés à des situations plus qu'insolubles.

Il rédige également beaucoup de nouvelles ainsi que des romans tout au long de sa vie. Devenu citoyen français suite à sa demande d'asile politique pour s'être exprimé contre le “Pacte de Varsovie”, il reçoit la légion d'honneur en 2003 pour son apport à la culture française.

Très malade, il décide de s'installer à Nice en 2008, où il reste jusqu'à sa mort: le 15 aout 2013.

 

Cet hommage est composé de deux pièces En Pleine Mer et Bertrand. Le Grand, Le Moyen et Le Petit sont perdus En Pleine Mer sur un radeau. Très vite ils ont faim, ils décident de manger l'un d'entre eux... Mais qui doit être mangé ? "En pleine mer" dénonce avec humour les différentes réactions possibles face à une dévorante envie de pouvoir. Et très vite on se rend compte que cette histoire se résume à la loi du plus fort. Sur fond de politique, d'hypocrisie et de moralité, cette pièce dénonce l'abdication de soi-même au nom du sacrifice, du bien commun.

Bertrand reprend le même thème, seulement cette fois on y rencontre un personnage qui va essayer de sauver sa peau, sous peine d'être « tiré » par le Grand-père et son Petit Fils.

Ces deux pièces mettent en scène à chaque fois trois personnages, un faible et deux forts qui vont prendre le dessus sur le faible, d'où le choix commun de ces deux textes courts et comiques.

 

 

 

Mise en scène : Pierre PETITFRERE

Avec : Florent BONETTO,

Guillaume ELLENA,

Joffrey GIOVANETTI,

Et Thomas MARENDA.

 

Au Théâtre de la Semeuse les :

31 janvier à 20h30

1er février à 20h30

 

Réservations:

04 93 80 34 12

 

Tarifs: 10/12/15 euros

 

Chroniques de Thomas Marenda,

pirate de théâtre, comédien, soufflart et animateur au théâtre

de la Semeuse à Nice.

 

Pour lui faire un coucou sur son tumblr c'est ici.