La Friche

Les Artocrates ont testés pour vous.

Chronique du 18 Avril 2014. "La Friche"

Une friche : c’est un terrain vague dépourvu de culture, un espace laissé à l’abandon par l’Homme après l’arrêt d’une activité agricole, le rendant improductif.

Une friche culturelle : c’est un espace situé à l’intérieur d’un bâti implanté dans la cité, laissé à l’abandon par l’Homme, désaffecté (gare, zone industrielle, ancienne manufacture…) et réinvestit par des individus ayants la volonté de créer un espace d’émulsion artistique en synergie, par la mise en place d’ateliers, d’expositions et d’évènement culturels, sous la forme d’occupation légale ou non du lieu en friche.

La friche culturelle de Nice : c’est l’occupation légale d’un espace désaffecté de 400 m2, situé 1 rue Oscar 2, autrefois Club de Jazz, investit et réaménagé par l’association de La Friche dans le but de créer une résidence artistique réunissant tous les arts, en plein cœur de la ville de Nice, sous les pavés du boulevard Gambetta.

 

C’est Thierry Pallanzi, musicien, comédien, metteur en scène et entraineur de scène Impro, qui en est le maitre des clefs. Il obtient le bail de l’espace délabré en 2013 et entreprend un grand nettoyage afin d’y accueillir une ribambelle d’artistes autodidactes ou diplômés, peintres, plasticiens, sculpteurs, cinéastes, comédiens, photographes, musiciens, expérimentaux, danseurs ect…

La Friche à son ouverture en automne 2013, photo de Alchy du connectif Keskon Fabrique.

Le Manifeste de la Friche culturelle de Nice:

 

"FRICHE CULTURELLE, BIEN COMMUN, PATRIMOINE, ET SURTOUT BIEN PUBLIC !!!

N'en déplaise à certains, "Artistes" ou non, le droit à la culture n'étant à personne en particulier, il doit demeurer la propriété de TOUS. Défendre un héritage culturel, c'est le rendre accessible avant tout.

LA FRICHE est un lieu à vocation culturelle, artistique et humaine.

Découvrir ou inventer un patrimoine, des talents, des vocations, des savoir-faire ; Les transmettre, intacts, ou même les augmenter par des ateliers, collaborer, avancer, et pourquoi pas ABOUTIR.

Autodidactes, professionnels ou amateurs, les artistes résidents de LA FRICHE conjuguent leurs talents dans un lieu de libre expression.

Tout ce patrimoine immatériel s'exprime par la comédie, les arts plastiques, la photographie, la musique et tellement d'autres choses !!!

IL NE FAUT PAS CRAINDRE D'USER ET D'ABUSER DE LA CULTURE.

S'exprimer dans un Collectif, s'enrichir de techniques et de savoir -faire pour développer sa propre créativité, cela dépasse largement le concept de la propriété individuelle, et n’enlève rien à l'EGO.

L'ART n'est pas un bien de consommation, c'est un bien public, en même temps qu'un bien commun. Ouvrez la porte blanche gravée LF du 1 Rue Oscar2 à Nice, enfoncez- vous dans les escaliers et venez y participer.

Tout ce beau monde a l’opportunité d’investir l’espace consacré aux ateliers, pour un loyer bien peu cher, de mettre en place des cours publics payants, dans leurs disciplines et d’assister gratuitement à ceux des autres, dans une volonté d’enrichissement et de croisement des connaissances.

Avec sa scène théâtre, ses gradins, ses loges, son espace de projection, sa grande salle d'expo, son bar associatif, sa scène musique, son espace détente, son fumoir et ses ateliers, semblable à un immence cabinet de curiosité, la Friche propose tous les jours des activités culturelles, façon workshop, ainsi que des concerts, des performances, des représentations théâtrales et des expos des artistes résidents.

Cela ne fait pas encore un an complet que le lieu a ouvert ses portes qu’il lance déjà son premier festival d’arts visuels et sonores, « la petite Friche dans la prairie », qui débutera ce samedi 19 Avril dès 14h30, dans la joie et la bonne humeur d’un sous-sol tapissé de verdure, envahis par des nains de jardin et assaillit par un publique friand de courts métrages, de siestes musicales, de concerts acoustiques, d’happenings, de smoothies et de peintures à l’huiles de l’artiste Melissa Angelini.

Le bonheur printanier qui s’incruste dans les bas-fonds underground… à ne pas rater.

Ha oui, et pour ceux qui ont une petite fringale et une grande soif, la bière et le vin sont aux alentours de deux euro, y a du thé, du café, du jus, des muffins et de la bonne quiche faite maison.

Les artocrates ont testés pour vous, à la Friche de Nice on est bien, on est chouchouté. On peut venir en mode curieux, y faire des rencontres, palabrer autour d'un verre, parler avec les artistes et découvrir leurs travaux. On peut venir en mode cocooning, s'installer confortablement dans un fauteuille, siroter un petit thé et checker son facebook en profitanbt du wifi.

Bref la Friche c'est un peu comme une coloc "culturée" qu'on peut squatter de 14h à minuit.

 

Lache un j'aime sur la page facebook de la Friche:

www.facebook.com/lafricheculturelle

La Friche en Mars 2014 pendant l'expo PluriElle, photo de Isa dite Lazaza.

Chez les Artocrates, on aime bien boire, bien manger, faire la fête, nourrir son cerveau d'art, de théâtre, de musique et pour pas cher. Cette chronique a donc pour vocation de vous présenter les lieux où vous serez dispensez de vendre votre rein pour passer une bonne soirée.