Le Court-Circuit Café

Les Artocrates ont testés pour vous.

Chronique du 07 Fév. 2014. "Le Court-Circuit"

Un court-circuit, c’est la mise en connexion volontaire ou accidentelle de plusieurs points d’un circuit électrique entre lesquels il y a une différence de potentiel, par un conducteur de faible résistance. Il donne naissance à un courant de court-circuit.

Un circuit-court, c’est un circuit de distribution dans lequel on trouve un intermédiaire maximum entre le producteur et le consommateur. Les circuits courts font partie des solutions proposées au problème du système de production et de consommation, qui est l'un des enjeux du développement durable.

Le Court-Circuit, c’est un endroit en plein cœur de Nice, 4 rue Vernier. Il met en avant les concepts de court-circuit et de circuit-court, café-bar, Bio, Agri-Culturel, il fonctionne sur le modèle des cafés équitables. Dans l’idée d’offrir aux gens, sans différence de classe sociales, une meilleure qualité de vie, le Court-Circuit propose des produits issus de l’agriculture biologique, à petits prix (2 euros le verre de vin bio). On y manger midi et soir, les artocrates ont testés pour vous, c’est à se taper le cul par terre!

Mais dans sa volonté de rendre accessible les bonnes choses, le Court-Circuit ne s’arrête pas là. Jack, que vous trouverez le soir derrière le bar, du jeudi au dimanche, chargé de com et programmateur culturel, nous concocte toutes les semaines des soirées et des aprèm ateliers de qualité. Concerts, expos, performances artistiques, initiation au tango argentin, lectures publiques au micro, ateliers d’écritures, soirées contes, ateliers de réparations d’objets usuels pour lutter contre la surconsommation et j’en oublie surement, c’est pratiquement tous les jours que le Court-Circuit met à l’honneur culture, ambiance et bonne humeur sur la rue Vernier. Et tout ça, sans faire payer d’entrée, gratos, parfois au chapeau.

 

Pour la petite anecdote, le soir du 21 Juin 2013, lors de la fête de la musique au Court-Circuit, la première soirée, les plombs ont sautés, forçant la joyeuse assemblée à s’éclairer à la bougie, à l’ancienne. Un court-circuit au Court-Circuit ...

Ils sont quatre en tout à faire tourner la baraque, dont Jack, Dereck Gilletti, chef cuistot qui compose ses plats comme il compose de la musique expérimentale, ainsi que Mari-France et Rachida, les fées de la cuisine à midi. Le Court-Circuit est le premier café équitable à faire resto sur ce même modèle. Tourné vers une économie sociale et solidaire, travail avec les assos « pan solidaire » et «sésame», accueil les projets extérieurs comme ceux de «repair café», des Urbains de Minuit et des Artocrates, toujours dans une notion d’échange et de de partage. Le mobilier (sauf pour le matos de la cuisine), n’est constitué que d’objets de récupe et de dons (vous retrouverez certains fauteuils du feu le Transformer, aujourd’hui devenu bar culturel itinérant). C’est le collectif KKF qui a fait la déco, ainsi que Jonathan Sévin et Alexandre Delauw Riviere, aritstes de la villa Arson, qui ont réalisés une superbe fresque dans l’arrière courre transformée en terrasse-fumoir.

A l’heure où l’on est prisonnier d’un système où divertissement, évènements culturels et boustifaille bio sont synonymes de vie chère, finalement, pas besoin d’hypothéquer sa mère pour faire plaisir à ses cinq sens, venez au Court-Circuit.

 

Les Artocrates

Et le saviez-vous ? Le 2 Mars, c’est le jour du défilé du carnaval indépendant, alors le 1er Mars, Le Court-Circuit exposera les magnifiques affiches que VOUS aurez créées! Et oui, le 13 Février aura lieu un atelier de confection d’affiche où vous pourrez venir créer votre affiche sur votre vision du carnaval, l’affiche qui servira de support visuel officiel sera sélectionné et les autres ne partirons pas à la poubelle, non, elles seront exposées dans le Court-Circuit. Alors venez nombreux, avec vos enfants, papi, mamie, vous pouvez créer en groupe avec votre famille, avec des inconnus, tout seul aussi. Nous, les artocrates, on sera là

Chez les Artocrates, on aime bien boire, bien manger, faire la fête, nourrir son cerveau d'art, de théâtre, de musique et pour pas cher. Cette chronique a donc pour vocation de vous présenter les lieux où vous serez dispensez de vendre votre rein pour passer une bonne soirée.