Dans la spirale de José Panchieri

Rendre à ces arts ce qui

appartient à ces arts.

Chronique de Juin 2015 "Dans la Spirale de José Panchieri".

José Pachieri, artiste à l'écoute, sculpte le son et recherche dans les vibrations, des structures et des harmonies, mettant en abyme des images régulières, sons superposés et répétés à l'infini. Fractales dans l'espace, le son orienté compose une œuvre plastique, une cartographie impalpable que seul l'oreille peut toucher. Construire de la matière sans matière, c'est là toute la magie de l'expérience qui par un sens quadrillé de l'équilibre, met la sculpture en mouvement, par simple échange et déplacement des sons. Avant de traficoter des circuits et de se balader avec son micro, José suit des études musicales au Conservatoire de Nice. Il s'émancipe peu à peu du côté institutionnel pour se diriger vers la liberté musicale, devient batteur en orchestres et de rencontres en expériences, s'inscrit dans une recherche expérimentale de la plastique des sons. Compositeur pour danses contemporaines et films documentaire, José pourrait aussi bien être peintre puisque ses créations dessinent des paysages abstraits dans l'espace.

C'est au cœur de son œuvre « spirale », deuxième volé d'un triptyque sonore, que j'ai vécu ma dernière performance artistique. Une création qui a eu comme double effet à la foi de me couvrir comme un cocon protecteur et à un autre niveau, de transporter ma conscience, dans son état modifié, vers d'autres univers. Merci pour cet accompagnement.

 

NLF

 

Performance « J'aimerais être une femme mais je suis de la viande » NLF © 2015, accompagnée de l'oeuvre sonore « Spirale » de José Panchieri.

Exposition Confine del Corpo Experience - 29-30-31 Mai 2015 - Les Urbains de Minuit / Compagnie Antipodes / Colletivo Sanremo Rimasti

Ex Magazzini Vecchia Stazione - Sanremo - Italie.

 

www.lesurbainsdeminuit.fr/sanremo-dossier-de-presse2015

 

L’œuvre COW – Je suis une vache – est la mise en scène d'une modification de conscience en tricémédium (dessin-vidéo-son) au sein d'un espace clôt où le spectateur, placé « dans la boite » est obligé de déambuler d'un médium à l'autre.

Dans le fond du couloir, un instant particulier, celui de ma propre modification de conscience dans les bâtiment des abattoirs, est projeté (Workshop de décembre 2014 avec la Cie Antipode). Pour l'atteindre, il faut piétiner l'animal sacré.

Lors du tournage cette séquence prise dans la zone d'abatage – la salle des crochets – j'entre en état modifié de conscience pour devenir une vache. «A cet instant je suis la vache que vous mangez et je me demande si je ne l'ai pas toujours été». Le son – l'enregistrement du «silence» des abattoirs – porté à haute fréquence, place le spectateur au cœur d'une matière sonore impalpable qui fait "monter la sauce".

Pour cette exposition, c'est l'installation sonore de José Panchieri - "Spirale" - qui a été placé dans cet espace.

 

Lors de la performance, "Je voudrais être une femme et je suis de la viande", le 29 Mai 2015, je propose une vision de la notion de viande mis en relation avec le corps féminin emballé dans du plastique et confronter le spectateur à une démarche de modification de conscience.

 

Quelques photo ici.

Bienvenue dans la chronique de Nydenlafée, artiste peintre, illustratrice et plasticienne niçoise.

Ici, on rend à ces art ce qui appartient à ces art, vous l'aurez compris, votre hôte parle d'art et donne surtout son point de vue.

Nydenlafée, rédactrice en chef du fanzine l'artocrate, n'aime pas poser ses pieds nus sur le tapis de bain mouillé, elle voue un culte au thé et au café et aime palabrer pendant des heures sur des sujets alambiqués.