L'érotisme

Rendre à ces arts ce qui

appartient à ces arts.

Chronique du 07 Fév. 2014 "L'érotisme".

"Perverse" Nydenlafée - acrylique sur papier - 50/40 cm - 2013

L’érotisme, du grec « érôs », signifiant « le désir amoureux », Socrate le liait au thème de la vérité et de la nature divine.

Erotisme, sujet de nombreux arts, catharsis du fantasme sexuel, suscite excitation émotionnelle et sensorielle, provocation de projections mentales et jouant sur l’implicite et le suggestif.

Erotique, œuvrant sur les critères esthétique du beau, privilégiant l’imagination, parfois qualifié d’indécent, d’obscène, mais pourtant, bien plus centrée sur les principes moraux que son cousin, le pornographique.

 

L’érotisme, lié au comportement séducteur, sublime la bestialité de l’acte charnel, pulsion animal subit dans un souci de pérennité de l’espèce.

C’est un concept qui construit son essence sur l’ambiguïté et le paradoxe, car autant beauté que profane, il flatte le corps et dégrade le pure. Symptomatique de l’appétit génital, il est provocateur de sensations stomacales incontrôlables. Il ravive la sensation de jeunesse, éduque à la patience et ouvre à la poésie. L’érotisme est insinue, il se cache dans le pictural à travers des messages subliminaux, s’insère dans l’esprit et y prend domicile, peut devenir obsessionnel. Tel un amant perdu que l’on rêve de retrouver, il arrive que l’on se surprenne à en voir partout, dans le pétale d’une orchidée, dans le galbe d’une cheville, dans la maitrise d’un geste appliqué, dans la courbe d’une montagne, dans le bout de dentelle sur la corde à linge, dans la trace olfactive d’un parfum corporel, dans la marque sur la nuque d’une geisha.

 

L’érotisme, la simple petite secousse sismique qui peut mettre le volcan en éruption, le facteur plastique qui provoque folie furieuse et met à l’épreuve le contrôle de son anatomie, le fruit mur accroché à la branche prêt à être partagé.

 

NLF

 

Luxure (détail) - "Cosmogonia" - Nydenlafée - acrymique sur toile -

50/100 cm - 2013.

"Nydilésienne d'automne" - Nydenlafée - acrylique sur papier - 30/50 cm - 2013

Bienvenue dans la chronique de Nydenlafée, artiste peintre, illustratrice et plasticienne niçoise.

Ici, on rend à ces art ce qui appartient à ces art, vous l'aurez compris, votre hôte parle d'art et donne surtout son point de vue.

Nydenlafée, rédactrice en chef du fanzine l'artocrate, n'aime pas poser ses pieds nus sur le tapis de bain mouillé, elle voue un culte au thé et au café et aime palabrer pendant des heures sur des sujets alambiqués.